Biographie

Biographie - Daniel Fosse

"L’Art commence là ou l’autre commence à rêver."

                Daniel Fosse, né à Moncé En Belin dans la Sarthe, est l’aîné d’une famille modeste habitant Le Mans, il a deux enfants.
                Vers l’âge de 10 ans il veut peindre et rapidement s’exprime avec un matériel d’opportunité : crayons, gouaches,vieux draps, papiers,cartons, bois etc… Devant le trait déjà sûr et la gaieté de ses dessins, ses professeurs lui conseillent l’orientation de l’école des Beaux-Arts au MANS. Contre son gré, la réalité le conduit aux études scientifiques et plus tard, au métier d’ingénieur.
               En 1974, il devient l’élève de Thérèse CLEMENT, dont il partage l’atelier parisien jusqu’en 1981; il apprend beaucoup et sa passion se confirme, sa technique se développe et s’affirme. Il côtoie bon nombre d’artistes, se lie à quelques-uns, et particulièrement à Renzo MORANDI, peintre italien.
                Il participe au salon des artistes indépendants en 1980, à des expositions de groupe au salon du Mans la même année.
                En juillet 1981, pour des raisons personnelles, il quitte PARIS, s’installe à TOULOUSE, décide d’y travailler seul et d’élargir son autonomie picturale.
               Il rencontre Madame PRIKING, partage et analyse avec elle points de vue et conseils.
               Une élaboration profonde et acharnée de ses théories lui permet, après avoir exposé en 1981 et 1982 au salon des Artistes Indépendants, d’obtenir sa première victoire: reconnaissance Mention Spéciale du jury par la Fondation Michel Ange en 1983.
               Cependant, insatisfait de ses résultats, il aborde une période sombre moins fructueuse et mène une vie nocturne.
               Il s’isole alors à CORDES sur CIEL dans le Tarn, cité médiévale du XIIIème siècle où il crée sa propre galerie pour émarger les propositions commerciales reçues.
                    L’exercice de son idéal prend ainsi forme.
              En 1984, rencontres et discussions enrichissantes avec le peintre surréaliste Francis MEUNIER.
                Trouve sa propre écriture picturale en 1985, et depuis n’a de cesse de la faire évoluer en jouant avec la matière et la couleur. Une nouvelle évolution apparaît en 2003, ou l’ensemble pictural est réinterprété.

.